08/02/2012

Une vieille dame fragile et vacillante?

Je relaieun mail d'une collègue du secondaire.

"Je me doute que vous êtes déjà au courant Mais j'avais envie de partager ma tristesse,mon découragement et mon indignation face à ce qui s'est déroulé hier soir au sein même de ce que je pensais -naïvement- être l'un des derniers bastions de la liberté d'expression et du libre-examen.

Il semblerait plutôt que l'ULB ne soit plus qu'une très vieille dame fragile et vacillante que nous n'avons pas voulu voir vieillir,supposant bêtement qu'elle était inébranlable .
Ma tristesse est d'autant plus grande quand je lis Caroline Fourest qui déclare"qu'au Yémen,elle ne rencontre pas de tels problèmes" et qu'elle ne reviendra plus à l'ULB.
Il serait peut-être temps de réagir mais une voix intérieure me dit qu'il est sans doute déjà trop tard...
Alors,n'étant ni une adepte de Face de Bouc ou de Twitter,je me permets de vous transférer ce mail,espérant que vous le transmettrez à votre tour. Peut-être l'un d'entre vous trouvera une réponse à cette question:que sont devenues nos valeurs de liberté,d'humanisme et de respect de l'autre?
 Ce mercredi 8 février,j'ai beau chercher, je ne les trouve plus....
                                                                                       S. Schoetens,enseignante"

Article de la DH à ce sujet (08/02/2012): Extrême-droite: Caroline Fourest n'a pu s'exprimer à l'ULB

L'instigateur du chaos serait Souhail Chichah, lui-même assistant à l’ULB, qui aurait appelé à la "lapidation" de Caroline Fourest sur son compte Facebook
BRUXELLES L'Université Libre de Bruxelles organisait hier soir, dans le cadre des cycles de conférence 'Cultures d'Europe", une rencontre-débat intitulée "L'extrême droite est-elle devenue fréquentable?".
En présence de Caroline Fourest, auteur du récent "Marine Le Pen" (avec la politologue et essayiste Fiametta Venner) et Hervé Hasquin, Secrétaire perpétuel de l'Académie royale de Belgique, le débat était animé par le philosophe Guy Haarscher.
Mais la rencontre a été perturbée par un groupe d'intégristes musulmans. Le ton est monté dans l'hémicycle. L'essayiste française a été taxée d'"islamophobie" et n'a finalement pas pu débattre. "Vous portez fondamentalement atteinte aux valeurs de la maison"" s'est indigné Guy Haarscher. La conférence a été annulée après plusieurs minutes de chahut et Caroline Fourest évacuée par les services de sécurité. L'ULB se dit "consternée et scandalisée" par ce qu'elle qualifie d'"attentat contre la liberté d’expression".
L'instigateur du chaos serait Souhail Chichah, lui-même assistant à l’ULB, qui aurait, il y a quelques jours, appelé à la "lapidation" de Caroline Fourest sur son compte Facebook. "J'ai toujours considéré qu'il avait une burqa dans la tête, bravo pour votre coming-out" lui a asséné Guy Haarsher.
"Des débats sur ces sujets là j'en ai partout dans le monde, au Yémen, ... et il n'y a qu'en Belgique et qu'à l'ULB que je suis confrontée à ces réactions" a déclaré Caroline Fourest.



16:43 Écrit par les moraliens 1030 dans Madame Petit | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.